Bichon

Il est des rencontres extraordinaires.

« Tonton » pour mes enfants, « Bichon » pour moi, « Fils » pour Hervé, Olivier a agrandi notre famille.

DSC02668DSC02922

L’énumération va sembler banale tant elle n’est que le reflet d’un quotidien. Pour la moitié de l’île, il est certainement encore mon second mari, celui que je sors et assurément le père de mes enfants. Enfin c’est ce qui se dit.
Ensemble au courses : Olivier est l’ami indispensable pour faire un tétris parfait dans le caddy.
Ensemble à l’îlot, à la poste, à JLS, à la boulangerie, aux fêtes coutumières, en vacances, chez les copains, dans la voiture, au marché, à la foire, à Wallis voyage, à Air Calin, à l’essence…
Avec Elisèle comme greffon, ça ne laissait plus aucun doute.

Des soirées ciné plusieurs fois par semaine, et pour tous les goûts : séries, films de filles, films de super-héros, dessins animés, un univers s’est ouvert à nous.
Quel héritage il nous laisse ?
Grâce à lui, Elisèle veut être Gigi plus tard, ne jamais grandir et avoir les cheveux roses. Elle garde la bouche ouverte devant une comédie musicale et chante en même temps que les acteurs, en yaourt.
La Du Barry n’a pas de secret pour mes trois loulous depuis le visionnage de la longue série Lady Oscar.
Solal est tombé dans LOTR et Star Wars et a décidé qu’il voulait faire comme tonton Olivier quand il serait plus grand, ne pas avoir d’enfants parce que c’est pénible et il faut tout le temps s’en occuper. Mon fils ouvre les cartons de boîtes de lego sans les arracher, les range par catégorie couleur ou thématique et est un fan de jeux video.
Adèle a découvert les séries, adore Brittany S. Pierce, est sortie du théâtre qui jouait « Grease » à Sydney en disant « pas mal » — traduisez : « pétard, c’était trop bien, j’ai adoré ! » — et a appris les premiers rudiments de la photo.

Merci Tonton !

Moi… j’avais ma paillasse chez lui.
J’ai commis deux fois le sacrilège de m’endormir devant Mama mia. Crime de lèse majesté, mais il ne m’a pas découpée en morceaux.
J’ai commis le crime de ne pas voir la différence entre le HD et le reste, sur un écran tellement large que les personnages des films sont plus grands que nous. Mais il ne m’a pas découpée en morceaux.
J’ai pris sa place sur le canapé — this is my spot ! — et il a failli me découper en morceaux.

Hervé ne le remerciera jamais assez de l’avoir traîné à Disneyland, au pays des sucres d’orges et des roudoudous dégoulinants de rose.
Noël en Californie et en famille.
Toussaint à Sydney et en famille.
En vacances à Fiji au Wailoaloa et en famille.
A l’îlot en famille, chez les copains en famille… Pour le reste de notre monde, nous étions 6.
Même à la SEM, on le désignait pudiquement par « le monsieur qui vous accompagne tout le temps ». Les points, sur quel compte ? BORAZ ou BEYNEL ?

Aujourd’hui 4 jours nous séparent, peut-être 5 avec le décalage horaire. C’est pas bon signe de compter les jours.

J’essaie de pas trop pleurer en pensant à toi Bichon, tu ne m’en voudras pas d’avoir changé ma photo de profil sur FB, ça nourrira les commérages mais le plus triste, c’est qu’on ne sera même pas ensemble pour en rire.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Wallis

Mes hommes en vacances

image

Aujourd’hui, Hervé et Solal ont embarqué à bord du vol SB 330 à destination de Nouméa, avec une correspondance pour Port Vila, Vanuatu.

Chacun des enfants est parti avec son père : Adèle à Nouméa, Elisèle à Fiji et maintenant Solal va visiter une partie du Vanuatu.

Au programme, visite du volcan en activité à Tanna, aller/retour en Twin et en ATR… mission impossible pour moi, trop la trouille !

Ce départ a été l’occasion de belles photos de familles, en attendant les photos des vacances !

 

 

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Wallis

Les poupées wallisiennes

Longtemps je me suis creusée la cervelle pour trouver un cadeau original à offrir à nos amis Mika et Ilaisa.

Puis j’ai vu les créations de Cécile RECIO sur Artamie et j’ai eu le coup de cœur.

https://www.etsy.com/fr/shop/Artamie

On ne s’est jamais rencontrée toutes les deux, on se connaît via internet. Alors m’est venue l’idée folle de demander à Cécile si elle pouvait fabriquer pour moi des poupées à l’effigie de mes deux amis. Elle m’a suivie dans ce projet avec énormément d’entrain !

Voici le résultat, très très chouette et très ressemblant. Voyez derrière cela un échange de mails et de Skype pour parler couleurs de cheveux, tenue du chignon, et surtout nouage de manou !

Merci beaucoup CECILE pour ces créations.

Mika et Ilaisa bien arrivés

Mika et Ilaisa bien arrivés

Mika et Ilaisa bien arrivés

Encore en France.

Encore en France.

Si vous désirez recevoir une poupée wallisienne vous aussi, n’hésitez pas a vous rendre sur le site d’Artamie et de contacter Cécile.

2 Commentaires

Classé dans Wallis

Sauvons notre véto

ça fait presque 4 ans que nous sommes à Wallis et nous avons déjà passé presque une année sans véto. C’est la galère.

Grâce à Pascal OVAERT, en poste depuis février 2013, nos animaux sont soignés régulièrement.

Grâce à lui, Tournicotte a gagné le concours du déguisement le plus réaliste, en Frankenstein, ce qui vous avouerez est quand même mieux que d’être morte. Suite à un choc avec une voiture, elle a fait une hernie intestinale. Pascal lui a sauvé la vie, notre chatte est comme neuve.

Tournicotte Frankenstein

Tournicotte Frankenstein

 

On a eu la version Tournicotte LLL. Là aussi Pascal est intervenu. Grâce à lui, nous ne comptons pas une centaine de chats dans le jardin. Notre minette a connu le loup une fois, et est maintenant une gentille chatte qui goûte les joies de la non maternité.

Tournicotte LLL

Tournicotte LLL

 

Et dernièrement nous avons en pension un chiot, prénommé Ratus vu les circonstances, qui a ingéré de la mort aux rats. Lui aussi est passé très près de la mort.

Ratus

Ratus

 

Nous avons un vétérinaire compétent, disponible, passionné, efficace et toujours très affecté par le sort de nos animaux.
S’il ne peut plus exercer en libéral, il n’y aura plus de chirurgie possible pour nos chiens et nos chats.

Tournicotte serait morte.

Voici le texte de la pétition qui circule pour soutenir Pascal.
J’en ai un exemplaire à la maison. Venez signer, n’hésitez pas à m’appeler au 72 02 70.

Nous avons besoin de notre véto, ce n’est pas un luxe.

Objet : Renouvellement du contrat du vétérinaire du Territoire
Monsieur le Préfet,Nous apprenons, avec surprise, l’éventuelle suspension de l’activité libérale de l’unique Docteur vétérinaire du Territoire, Monsieur Pascal OVAERT.

Il est inconcevable que les propriétaires d’animaux ne puissent plus bénéficier de l’expertise d’un vétérinaire. En effet, les animaux ont des droits, notamment d’être soignés par un professionnel diplômé.

Il est de notoriété publique que depuis son arrivée sur le Territoire, en février 2013, Monsieur Pascal OVAERT remplit ses missions avec compétence et professionnalisme auprès de nos animaux (chiens, chats, chevaux et cochons).

Monsieur Pascal OVAERT a toujours répondu aux urgences quelque soit le jour et l’heure.

Le contrat de travail de Monsieur Pascal OVAERT arrivant à terme, et dans le cadre de la continuité de soins, nous souhaiterions que son contrat soit renouvelé.

Nous vous prions de bien vouloir agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de notre haute considération.

Docteur OVAERT Pascal
N° ordinal 21945
Vétérinaire sanitaire officiel de Wallis et Futuna
Bureau d’Inspection Vétérinaire, Alimentaire et Phytosanitaire
BP 19 Mata-Utu
98600 WALLIS et FUTUNA

Tél./Fax (681) 72 28 34

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Wallis

GUADELOUPE !!

image

 

 

Solal : c’est chouette de visiter des pays !

Elisèle : mais la Guadeloupe, c’est à côté de chez marraine bonne fée, où on habitait avant ?

Adèle : j’osais pas le lever, j’avais peur que tu me dises qu’on rentre en France…

Hervé : (…)

Pour ceux qui le connaissent, il est toujours en différé question réaction !

Alors bien sûr, on est triste de quitter Wallis. 4 ans, c’est trop court. Il nous a fallu 18 mois pour faire notre trou, pour  nous sentir chez nous.  Solal et Elisèle ont passe presque la moitié de leur vie ici. Adèle s’y sent chez elle.

Ça nous crève le cœur de partir, mais cette nouvelle destination nous met du baume au cœur.

Pour tout vous dire, nous avions reçu un mail des syndicats fin janvier, nous signifiant que nous rentrions sur Grenoble. Ça avait vachement assombri la fin de nos vacances.

Seule Adèle est restée stoïque, elle n’a cessé de répéter : c’est les syndicats, ils peuvent se tromper, ils s’étaient bien trompés pour Wallis ! On n’attend la vraie réponse !

Merci à ma fille qui a gardé sa fraîcheur et l’espoir.

 

1 commentaire

Classé dans Wallis

Les lego de Solal

Solal a eu des lego Seigneur des anneaux à Noël, et depuis il s’éclate à faire des constructions.

photo lego

photo lego seigneur des anneaux

 

Trône d'Azog  lego

Trône d’Azog lego

 

Image lego Araignée

Image lego Araignée

 

Forgerie d'Orc lego

Forgerie d’Orc lego

Le grand Soron image lego

Le grand Soron image lego

Le petit Soron lego

Le petit Soron lego

Orc sur catapulte photo lego

Orc sur catapulte photo lego

Attaque des araignées lego

Attaque des araignées lego

 

 

 

 

 

1 commentaire

Classé dans articles des enfants

Le chat / le chien de la maison

une pirouette avec sa conscience et hop ! Le chat ou le chien qui a accompagné la vie de certaines familles de papalagi, à leur départ, devient « le chat ou le chien de la maison »

Le discours est bien rodé : l´animal appartient à la maison, faudrait pas le dépayser ni le traumatiser en le ramenant en métropole.

Bien sûr, la plupart des familles sur le départ cherchent à refiler leur animal. Mais donner des chats ou des chiens adultes, ce n’est pas facile. Tout le monde préfère les petits trop mignons. 

C´est à ce moment là que l’abandon d´un animal de compagnie se trouve embelli par un tour de passe-passe. D’un coup de baguette magique, les animaux n’ont plus besoin de nous, sont attachés à leur maison, n’ont plus d’attachement pour leur maître, pour les enfants à qui ont les a offert quelques années auparavant.

Et on compte sur les prochains locataires pour les prendre en charge. Sauf que les prochains locataires, ils arrivent parfois 6 semaines après le départ des précédents. Et pendant ce temps, chiens et chats jusqu’ici domestiqués et nourris régulièrement, se retrouvent seuls, à la merci de la faim et de l’agressivité  des chiens errants.

Quand ils survivent, on les croise faméliques aux abords des maisons avoisinants celles qui ont été désertées.

Et parfois, quand les nouveaux locataires arrivent, et que les chats sont toujours là, ils n’en veulent pas. Ils ont loué une maison, pas des chats. Certains d’entre eux les acceptent malgré tout, d’autres s’en débarrassent tout simplement en les abandonnant dans le tuafa.

C´est de l’abandon pur et simple, rien ne peut le  justifier, si ce n’est un profond mépris pour la condition animale.

Je suis révoltée par autant d’indifférence et de lâcheté.

3 Commentaires

Classé dans Wallis